Etienne Chevalier Avocat
Adresse
102, rue du Faubourg de Roubaix
59000 LILLE

Secteur Euralille
Station métro : Gare Lille Europe
Accessibilité PMR

Contact
Tél :0320135075
Fax :0328524317

102@chevalier-avocats.fr

Secrétariat
Du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

vCard Télécharger la vCard

Avocat Droit des affaires

Exécution provisoire d’un jugement de condamnation : la radiation de l’appel pour défaut de paiement par l’appelant des condamnations prononcées à son encontre en première instance. Quand faut-il introduire cette procédure?


L’article 526 du Code de Procédure Civile prévoit que :

« Lorsque l’exécution provisoire est de droit ou a été ordonnée, le premier président ou, dès qu’il est saisi, le conseiller de la mise en état peut, en cas d’appel, décider, à la demande de l’intimé et après avoir recueilli les observations des parties, la radiation du rôle de l’affaire lorsque l’appelant ne justifie pas avoir exécuté la décision frappée d’appel ou avoir procédé à la consignation autorisée dans les conditions prévues à l’article 521, à moins qu’il lui apparaisse que l’exécution serait de nature à entraîner des conséquences manifestement excessives ou que l’appelant est dans l’impossibilité d’exécuter la décision.

La demande de l’intimé doit, à peine d’irrecevabilité prononcée d’office, être présentée avant l’expiration des délais prescrits aux articles 905-2,909,910 et 911.

La décision de radiation est notifiée par le greffe aux parties ainsi qu’à leurs représentants par lettre simple.

Elle est une mesure d’administration judiciaire.

La demande de radiation suspend les délais impartis à l’intimé par les articles 905-2,909,910 et 911.

Ces délais recommencent à courir à compter de la notification de la décision autorisant la réinscription de l’affaire au rôle de la cour ou de la décision rejetant la demande de radiation.

La décision de radiation n’emporte pas suspension des délais impartis à l’appelant par les articles 905-2,908 et 911. Elle interdit l’examen des appels principaux et incidents ou provoqués.

Le délai de péremption court à compter de la notification de la décision ordonnant la radiation. Il est interrompu par un acte manifestant sans équivoque la volonté d’exécuter. Le premier président ou le conseiller de la mise en état peut, soit à la demande des parties, soit d’office, après avoir invité les parties à présenter leurs observations, constater la péremption.

Le premier président ou le conseiller de la mise en état autorise, sauf s’il constate la péremption, la réinscription de l’affaire au rôle de la cour sur justification de l’exécution de la décision attaquée. »

 En droit, une radiation est une décision administrative judiciaire prise par le juge quant les parties ont négligé d’accomplir les diligences procédurales qui leur incombaient.

Il est donc possible d’obtenir la radiation de l’appel dans le cas où le débiteur ne se serait pas acquitté des condamnations prononcées à son encontre en première instance.


Posté par : Chevalier Avocats - Avocats Lille - Etienne Chevalier Avocat
Catégories : Avocat Droit des affaires, Avocat Lille, Avocats Lille, Le saviez-vous ?


Que faire en cas de rupture abusive des pourparlers ? La négociation de mauvaise foi est elle sanctionnée ? Peut-on être indemnisé en cas de perte financière liée à l’abandon des négociations par une des parties ?


La loi du 2015-177 du 16 février 2015 a habilité le Gouvernement à

« Clarifier les dispositions applicables en matière de négociation ».

L’ordonnance n°2016-131 du 10/02/2016 (entrée en vigueur le 01/10/2016) a profondément réformé les dispositions relatives à la formation des contrats.

Auparavant l’article 1101 du Code Civil disposait que :

« Le contrat est une convention par laquelle une ou plusieurs personnes s’obligent, envers une ou plusieurs autres, à donner, à faire ou à ne pas faire quelque chose. »

La réforme du droit des obligations a modifié cet article de sorte que le contrat est désormais défini comme un « accord de volontés entre deux ou plusieurs personnes destiné à créer, modifier, transmettre ou éteindre des obligations. » (Art 1101 du Nouveau Code Civil).


Posté par : Chevalier Avocats - Avocats Lille - Etienne Chevalier Avocat
Catégories : Avocat Droit des affaires, Avocat Lille, Avocats Lille, Le saviez-vous ?


Quelles sont les formalités à accomplir en cas de démission d’un co-gérant d’une SARL ? L’extrait Kbis doit il être modifié ? Quel est le coût des formalités ? Ou faut-il envoyer le dossier et dans quel délai ?


Les hypothèses de départ d’un gérant ont de multiples origines :

-mésentente entre associés

-révocation pour juste motif

-démission

En cas de disparition d’un mandat d’un gérant de SARL, il convient de déposer au Greffe du Tribunal de Commerce du siège de la société une demande de modification du RCS dans le mois qui suit Evènement (démission).


Posté par : Chevalier Avocats - Avocats Lille - Etienne Chevalier Avocat
Catégories : Avocat Droit des affaires, Avocat Lille, Avocats Lille, Le saviez-vous ?


Quels sont les missions et obligations d’un gestionnaire de biens ? Sur quels fondements sa responsabilité peut être engagée ? Quel recours puis-je exercer en cas de loyers impayés ?


La loi Hoquet du 02/07/1970 régit la profession d’administrateur de biens et prévoit que ces derniers doivent impérativement détenir une carte professionnelle portant la mention Gestion Immobilière.

Cette qualification est délivrée par la Chambre de Commerce et d’Industrie sous réserve de la présentation de certains justificatifs à savoir aptitude professionnelle (diplôme ou expérience), garantie financière (110 000 euros minimum), assurance responsabilité civile professionnelle.

Le rôle du gestionnaire de bien est de gérer pour le compte du propriétaire de l’immeuble l’ensemble des actes de gestion locative à savoir notamment :

-estimation de la valeur locative

-diffusion des annonces du bien à louer

-étude des candidats locataires

-établissement et signature des baux

-établissement des états des lieux

-révision des loyers

-recouvrement des loyers

-reversement des loyers

-paiement des charges de copropriétés

-gestion des réparations nécessaires

Le gestionnaire de bien pourra voir sa responsabilité engagée en raison d’une mauvaise exécution de son mandat.


Posté par : Chevalier Avocats - Avocats Lille - Etienne Chevalier Avocat
Catégories : Avocat Droit des affaires, Avocat Droit immobilier, Avocat Lille, Avocats Lille, Le saviez-vous ?


Que faire en cas d’encaissement frauduleux d’un chèque sans provision ? La responsabilité de la banque peut-elle être engagée ? Comment être indemnisé par la Banque en cas de fraude à l’endos ?


Si un chèque a été encaissé frauduleusement sur votre compte bancaire et que consécutivement à cette manœuvre vous avez été escroqué, vous pouvez engager la responsabilité de votre banque et exiger qu’elle répare le préjudice que vous avez subi.


Posté par : Chevalier Avocats - Avocats Lille - Etienne Chevalier Avocat
Catégories : Avocat Droit des affaires, Avocat Lille, Avocats Lille, Le saviez-vous ?


Comment éviter la perte de pouvoir et de reconnaissance envers les associés par le dirigeant ?


Comment éviter qu’un associé fondateur ne perde son pouvoir à l’occasion d’une ouverture du capital de la société aux tiers ?

Est-il possible de dissocier l’avoir et le pouvoir à l’occasion de l’arrivée de tiers dans la société ?

Un associé peut-il avoir des titres lui octroyant des droits économiques au détriment de droits de vote ?


Posté par : Chevalier Avocats - Avocats Lille - Etienne Chevalier Avocat
Catégories : Avocat Droit des affaires, Avocat Lille, Avocats Lille


Quelles sont les règles applicables aux intérêts légaux ? Comment calculer les intérêts légaux ?


Comment calculer le montant des intérêts légaux ? A partir de quand courent-ils ? A partir de quand les intérêts légaux sont-ils majorés ? Quel est le montant du taux d’intérêt légal ? Peut-on capitaliser les intérêts ?


Posté par : Chevalier Avocats - Avocats Lille - Etienne Chevalier Avocat
Catégories : Avocat Droit des affaires, Avocat Lille, Avocat Recouvrement, Avocats Lille, Le saviez-vous ?


Que faire à réception d’un commandement visant la clause résolutoire ? Comment le preneur peut-il se défendre lorsque le bailleur lui a adressé un commandement visant la clause résolutoire ?


Le bail commercial est la loi des parties.

Toute infraction aux dispositions du bail peut donner lieu à la délivrance d’un commandement visant la clause résolutoire.

Lorsqu’il s’agit d’infractions aux conditions d’occupation, le commandement doit être précédé d’une mise en demeure répondant à un formalisme particulier.

En présence de loyers impayés ou d’une infraction dénoncée par mise en demeure, le bailleur est autorisé à dénoncer à son preneur un commandement visant la clause résolutoire.

Ce commandement rappelle les mentions de la clause et produit ses effets à l’expiration d’un délai d’un mois.

Cela étant, à l’expiration du délai, le bail n’est pas automatiquement résilié et le preneur susceptible d’être expulsé, car le jeu de la clause doit être constaté par un juge.


Posté par : Chevalier Avocats - Avocats Lille - Etienne Chevalier Avocat
Catégories : Avocat Bail Commercial, Avocat Baux commerciaux, Avocat Droit des affaires, Avocat Droit immobilier, Avocat Lille, Avocats Lille


Que faire en présence d’un chèque sans provision ?


En principe le bénéficiaire d’un chèque dispose d’un délai de 8 jours pour procéder à sa présentation. S’il ne respecte pas ce délai de 8 jours, il perd automatiquement ses recours cambiaires (recours contre lesquels il n’est guère possible d’opposer une quelconque exception).

Il faut donc relativiser puisque le chèque présenté dans un délai d’un an (délai qui sera réduit à 6 mois à compter du 01/07/2017) suivant l’expiration du délai de 8 jours doit être payé, sauf à ce que la provision soit insuffisante.


Posté par : Chevalier Avocats - Avocats Lille - Etienne Chevalier Avocat
Catégories : Avocat Droit des affaires, Avocat Lille, Avocat Recouvrement, Avocats Lille, Le saviez-vous ?


Comment se faire autoriser à réaliser des travaux dans une copropriété ?


Un copropriétaire peut-il réaliser des travaux qui affectent les parties communes ? Quelle est la sanction en cas de réalisation de travaux réalisés sans l’autorisation de l’assemblée générale des copropriétaires ? Que faire en cas de refus injustifié de l’assemblée générale des copropriétaires ?


Posté par : Chevalier Avocats - Avocats Lille - Etienne Chevalier Avocat
Catégories : Avocat Droit construction, Avocat Droit des affaires, Avocat Droit immobilier, Avocat Lille, Avocats Lille, Le saviez-vous ?